Bon, soyons honnêtes, les Poissons tout de même… entre nous, hein ?… les Poissons, ils sont un peu… vous voyez ce que je veux dire ?… mais si… Non ?… à vrai dire moi non plus….

Insaisissables ?

Oui, c’est cela, les Poissons sont insaisissables, en théorie et dans la vie… indéfinissables aussi…

Je vais tout de même essayer de vous expliquer pourquoi en tentant de décrire cet indescriptible signe…

En astrologie, on qualifie les Poissons de signe mutable. Ils font la transition entre deux saisons, ils sont entre deux, et ils sont d’ailleurs deux, comme l’indique le sigle du signe. Mais contrairement aux Gémeaux, autre signe mutable, ils cherchent à fusionner, à réunir leurs polarités pour retrouver une unité et retourner à la source originelle.

Comme tous les signes mutables, les Poissons sont très plastiques, de vrais caméléons se fondant dans leur environnement. 

C’est aussi le dernier signe du Zodiaque. Les Poissons, c’est l’homme spiritualisé, qui a fait le tour d’un cycle de vie et va en entamer un autre.

Voilà le rôle des Poissons pour l’humanité, rappeler la part divine de l’homme afin de nous signifier que celui-ci est un être spirituel venu vivre des expériences matérielles.

Les Poissons ne sont plus à la poursuite d’idéaux, ils les incarnent, par l’amour. Ce n’est pas par hasard (brrr quel vilain mot) que le poisson soit le symbole christique. 

La planète maîtresse des Poissons est Neptune, le dieu des océans.

Les Poissons sont un signe de l’élément eau. L’eau de l’océan, des origines du monde. L’élément eau est lié à l’émotion et à l’intuition. Il procure une grande sensibilité et une réceptivité très forte à l’environnement, et même à l’invisible. 

Le risque avec cet élément, c’est que l’on peut s’y noyer en se laissant submerger par les émotions ou par ses peurs…

À l’inverse du signe de la Vierge qui leur fait face et qui est dans la rationalité pure et l’analyse, les Poissons vivent dans un univers fait de perceptions et de ressentis souvent indéfinissables. Ils perçoivent le côté irrationnel et immatériel du monde. Ils baignent dans l’existence sans chercher à la contrôler ou à la modeler à leur convenance. 

Pour schématiser, on pourrait dire que les Poissons n’ont pas de limites personnelles, de frontière psychique qui les délimiterait par rapport à l’extérieur. Ils sont directement reliés au tout. Ce sont des éponges qui absorbent le bon comme le mauvais de leur environnement. Mais contrairement aux deux autres signes d’eau, le Cancer et le Scorpion, ils n’ont pas de carapace pour se protéger et ce qui les rend extrêmement fragiles et vulnérables.

Ainsi, la difficulté d’incarner ce signe réside dans cette extrême sensibilité et cette subjectivité débordante, avec tout ce que cela implique de divagations et de manques de repères concrets. S’ils tentent de donner le change en s’adaptant et en reproduisant les modèles qui les environnent, cela ne suffit pas toujours à endormir leur malaise et leur sensation de ne pas être totalement incarnés.

Ils peuvent alors errer intérieurement ou dans leur existence, ballottés par leurs impressions, par les événements qui leur apparaissent comme des influences divines contre lesquelles ils n’ont pas prise, ou pire comme les effets d’un chaos effrayant. Tout natif des Poissons connait à un moment de sa vie une phase de flottement où il se sent perdu, comme noyé dans une immensité qui le dépasse. La plupart vont se raccrocher à leurs idéaux ou à leurs rêves qui donneront un sens à leur vie, mais d’autres fuiront leur état en se noyant véritablement dans des addictions telles que l’alcool, la drogue et autres formes modernes de celles-ci, afin d’anesthésier leur sensibilité à fleur de peau et ces ressentis sans filtres qui les envahissent et leur occasionnent une grande angoisse.

Dans les cas extrêmes, ils peuvent devenir ces âmes errantes, ces no-lifes qui ont quitté notre monde avant leur enveloppe terrestre. 

Les Livres de Jack KEROUAC « Le Vagabond solitaire » et « Sur la route » sont de beaux exemples de la possible errance Poissons.

De façon plus courante, il est reproché aux Poissons leur passivité, leur refus de s’engager dans la société ou d’affronter les événements. Mais peut-on leur reprocher de ne pas accorder autant d’importance que nous à ce Jeu de la Vie dont ils perçoivent les arcanes secrètes, mais aussi l’impermanence et l’illusion ? 

Idée qu’ils pourraient résumer ainsi dans une soirée bien arrosée :

« Calm down dude, You’re only a fucking bad actor in a fucking bad movie ! »

Pourquoi rechercher à posséder des biens matériels alors que reliés à la source les Poissons sont déjà comblés ? Être ambitieux et faire sa place dans le monde ? Ils ont déjà de fait leur place en venant au monde… Gagner leur vie ? Quel drôle de concept ça, gagner sa vie !  Ils sont déjà en vie…

Et pour bien vivre cette vie, les Poissons ne doivent pas tenter de s’incarner au même stade que les autres signes car ils n’en sont plus à ce niveau d’évolution. Ils doivent œuvrer à un niveau plus élevé, dans une certaine verticalité, pour le collectif et non plus pour l’égo. Ils possèdent les talents et des moyens pour se faire : l’art, la spiritualité, l’humanitaire, l’aide à l’autre…

Pour ne pas sombrer dans les errances pré-citées et compenser la structure qui leur fait défaut, il convient aux Poissons d’adopter une hygiène et une discipline de vie saine, ainsi que par des techniques concrètes leur permettant de toucher à l’irrationnel et l’abstrait sans crainte d’y glisser. Ainsi la méditation et les méthodes thérapeutiques visant le développement personnel, ou tout autre support peuvent les aider à canaliser, organiser et concrétiser leurs ressentis et leur sensibilité.

Le signe des Poissons est un signe spirituel par essence. Une spiritualité sans forme, pas nécessairement rattachée à une religion jugée bien trop limitée, bien trop « terrestre » pour eux. C’est une spiritualité personnelle qui les relie directement à leur divinité. Le croyant Poissons n’est pas du genre austère, ni ascétique, mais plutôt du type Bouddha sous son arbre à manger des fleurs de lotus. 

Bien entendu comme tous les signes d’eau et au vu de tout ce qui a été dit jusqu’ici, il a des prédispositions à la voyance et à la médiumnité. Cette dernière étant cette aptitude à percevoir et communiquer avec l’immatérialité de l’existence. Nous pouvons citer ici le grand médium américain Edgar CAYCE, et ce français que l’on qualifie de thaumaturge, le Maître Philippe de Lyon.

Mais leur propension à l’illusion peut également faire des Poissons le signe des faux prophètes, des êtres aveuglés de fantasmagories, incapables de différencier ce qui provient de leur subjectivité de ce qu’ils pourraient capter de l’extérieur.

Je l’ai dit, l’art est une voie convenant très bien aux Poissons. Leur monde intérieur étant riche et raccordé à « la source », leur inspiration est sans limites. Un art souvent sous sa forme la plus abstraite, éthérée dans son contenu et sa forme, telles la musique, la poésie, la peinture, et tout ce qui tourne autour de l’illusion et de l’image (le cinéma, la photographie, etc…)

Cette grande sensibilité, on la retrouve bien entendu dans leurs rapports à l’autre. C’est un signe extrêmement empathique, fusionnel même. Disponible et généreux, c’est l’ami rêvé, le confident qui peut tout entendre, tout comprendre. Il est capable d’une grande abnégation, voir de sacrifices. Il aimerait soigner, guérir, soulager les souffrances du monde. Mais il est important qu’il apprenne à vivre sa compassion et son empathie avec détachement et circonspection afin de ne pas se perdre dans la relation et ainsi ne plus connaître de désillusions en découvrant que l’autre n’est pas celui qu’il idéalisait. 

Sa difficulté parfois à s’ancrer dans la matière peut lui occasionner un manque de confiance en lui, et il peut être alors impressionnable et influençable. Les gourous et autres éveillés du net peuvent malheureusement être ses grands potes !

Linconstance, la confusion, l’incohérence et l’hésitation sont quelques-uns de ses défauts.

Les Poissons sont, cela va de soi au vu de leurs grandes qualités humaines, des personnes agréables, sociables, généreuses, prévenantes, à l’écoute, tolérantes et s’adaptant à tout et à tous. C’est simple, ils sont l’amour incarné, pas méchant pour un sou… et s’ils font du mal, c’est bien malgré eux, parce qu’eux-mêmes sont perdus…

Lorsqu’ils baignent dans la négativité à laquelle ils sont très réceptifs et sensibles, ils peuvent se montrer craintifs, mélancoliques et timides.

Les Poissons vivent très mal les conflits et bien entendu toutes autres formes d’affrontement ou de violence. Ils chercheront à temporiser, à calmer le jeu ou bien encore à laisser glisser et attendre que l’orage passe plutôt que de rentrer en confrontation. 

Les Poissons sont des romantiques qui idéalisent l’amour. Ils sont là aussi dans la quête d’une relation qui n’est pas de ce monde. Ils se donnent entièrement et s’oublient en faveur de l’autre. Croyant avoir trouvé l’âme sœur, ils peuvent s’accrocher à cette moitié sans laquelle ils pensent ne pas pouvoir vivre. Ainsi, les désillusions parsèment souvent le chemin amoureux des Poissons qui ont ensuite du mal à s’en remettre.

En règle générale, les Poissons possèdent un charme ravageur. Ne leur demandez pas comment ils font, ils ne le savent pas eux-mêmes. Il leur suffit de sourire pour que ce soit l’hystérie, alors ils ne s’en privent pas, ils sourient et c’est l’hystérie…

Pour illustrer et comprendre cette bizarrerie, il suffit de citer quelques Poissons bien représentatifs : George CLOONEY (ascendant (asc) Poissons), Ryan GOSLING (asc Poissons), Robert REDFORD (asc Poissons), Jon BON JOVI (un Poissons qui a poussé le vice d’être ascendant Balance !). Vous remarquerez que l’ascendant représentant le physique, cela est plus probant chez ces natifs l’ayant en Poissons. 

Il faut comprendre qu’un natif des Poissons est plastique, qu’il est très malléable et de ce fait il est le support idéal pour les projections positives (fantasmes) ou négatives (inimitiés cachées, calomnies) d’autrui. Michael JACKSON (asc et Lune en Poissons) est un bel exemple de ce phénomène de projection.

L’intelligence des Poissons est plus intuitive qu’analytique. Ils ont davantage un fonctionnement cerveau droit. Leurs analyses et leurs jugements sont influencés par leurs ressentis et leurs émotions. Ce sont avant tout des rêveurs qui fonctionnent par impressions et images. Ce qui peut parfois conduire certains Poissons à être confus et brouillons.

Bien évidemment, cela ne les empêche pas d’être scientifiques, mais toujours avec cet intérêt pour le tout, le macrocosme et l’univers. Nous avons les exemples de Nicolas Copernic, de Galilée et d’Albert EINSTEIN, ce dernier résume l’approche Poissons du monde dans cette citation : « Un être humain est une partie du tout que nous appelons « univers » ».

Et puis qui de mieux qu’un natif des Poissons pour relativiser le monde…

En ce qui concerne son engagement social, on ne peut pas dire que le natif des Poissons soit très ambitieux et carriériste. Détaché des questions et nécessités matérielles, il lui est souvent difficile de trouver sa voie, c’est-à-dire d’envisager une concrétisation de ses aspirations abstraites. Il peut donc facilement errer d’un emploi à un autre, sans grande motivation ni engagement. Parfois, il poursuit des chimères et s’engage dans des projets utopistes.

Il va autrement lorsque ses réalisations sont artistiques, humanitaires ou spirituelles. Son engagement est alors entier.

Les Poissons avancent au feeling, à l’intuition. Et souvent, ce mode de fonctionnement leur est profitable. Ils semblent alors chanceux.

Et s’ils font fortune, ce sera involontairement, car l’argent est une énergie bien trop concrète pour eux. Ils l’utilisent d’ailleurs de manière anarchique et dépensière.

Ils ne sont pas non plus faits pour diriger les autres et avoir des postes à responsabilités. Ils ne sont pas dans des jeux d’egos et de domination. Ils sont bien trop cools et trop empathiques. 

On retrouve des Poissons dans les métiers de l’aide à l’autre, où ils peuvent donner d’eux-mêmes, comme les domaines du soins, du social et de l’humanitaire ; dans les activités où leur intuition et leur sensibilité peuvent s’exercer ; dans les activités artistiques mais également on l’a vu dans les domaines de l’image et de l’illusion. Leur malléabilité et leur plasticité psychique en fond de merveilleux comédiens, capables d’imiter et de reproduire ce qu’ils voient et perçoivent et d’incarner n’importe quels personnages.

Bien entendu, on les retrouve dans tous les métiers en rapport à l’eau… 

En fait, comme j’ai tenté de le montrer, les Poissons sont sans formes, indéfinissables et peuvent se fondre dans leur environnement et adopter différent rôles. 

ILS SONT PARTOUT !

C’était une description non exhaustive et générale du signe des Poissons. Il y aurait tant à dire sur chaque signe… Elle vaut également pour les ascendants Poissons et autres personnes ayant ce signe de valorisé dans leurs thèmes.

 

 

Publicités