Dernièrement, nous avons regardé des extraits de vidéos de Bruce Lee avec mon fils. Cela m’a donné l’envie de voir ce qu’on pouvait trouver dans le thème natal de cette personnalité à la vie et aux qualités  exceptionnelles.

Déjà, j’ai souri en le découvrant Sagittaire ascendant Sagittaire. Ce signe étant celui des arts martiaux, la flèche du centaure symbolisant un but à atteindre, un dépassement de soi, une quête d’un idéal à atteindre…

Dans le thème de Bruce LEE, Jupiter la planète maîtresse de son ascendant Sagittaire se trouvait dans la maison de la créativité, des plaisirs, des loisirs et du sport, indiquant un rôle divertissant mais aussi son engagement sportif (l’ascendant représentant le corps). Cette maison se situant dans le signe Bélier indiquait un sport martial (Mars la planète maitresse du Bélier étant le dieu de la guerre). En taureau, Jupiter indique l’endurance et une grande capacité de travail.

Son Soleil se situait sur son ascendant (son physique, l’image qu’il présente à l’extérieur) le rendant solaire et donc appelé à briller par sa personne et son physique donc. Ce soleil régentant sa maison 9 (maison en lien dans sa symbolique avec le Sagittaire : la quête d’un idéal, l’étranger, l’enseignement), renforce cette tendance sagittairienne (voir Pourquoi le Sagittaire ne retire-t-il jamais ses chaussures de rando lorsqu’il parle la bouche pleine?) mais indique également sa vie et son impact à l’étranger. Né à San Franscico, il a passé son enfance à Hong-kong avant de revenir vivre et faire carrière aux Etats-Unis. Il a connu un succès international. 

Je n’ai pas été étonné non plus de découvrir un Mars (l’affirmation de soi, l’action, le combat, l’agressivité) dans le signe du Scorpion (la pulsion, les instincts, la mort…). Mais surtout de constater que ce Mars faisait un carré (aspect de tension) exact à la planète  Pluton (l’agressivité, les pulsions, le dieu de la mort…), la planète maitresse du scorpion. Ce qui signifie que cet homme avait une forte agressivité, des pulsions de mort, de destruction, en gros pour schématiser que c’était potentiellement un tueur…

Sa Lune (son monde émotionnel et intime, nos besoins primaires) était également en Scorpion, conjointe à son Mars et carrée à Pluton également, ce qui indique des pulsions fortes, incontrôlables, une grande impulsivité, des explosions de colère et une tendance autodestructrice.

C’est donc une chance qu’il ait pu canaliser et dompter cette tendance par la discipline des arts martiaux, voie initiatrice permettant de canaliser les énergies et acquérir une maitrise de soi. La présence de Saturne sur son Jupiter, planète majeur de son thème, toutes deux également  opposée à ses planètes en Scorpion, explique la rigueur personnelle, la discipline et l’exigence venant contrebalancer une tendance Jupiterienne à l’excessivité et à l’emportement. Ce saturne canalisait également son Mars agressif et sa Lune impulsive. On pourrait en dire beaucoup sur ces influences multiples de Saturne… 

Je n’ai pas été non plus surpris de trouver un Neptune (l’illusion, le fantasme, l’image, le cinéma) dans sa maison gérant sa destinée sociale et professionnelle. Neptune signe ici son image publique et le fait qu’il ait été une icône pour plusieurs générations, pour tout ces hommes en mal de testostérone et de modèles masculins auxquels s’identifier… Neptune se situant en Vierge c’est pour sa maitrise d’une technique, provenant de ses « racines » (le Kung-fu, qu’il a fait connaître, avant lui n’était pas enseigné aux étrangers) qu’il devait être reconnu.

Uranus dans sa maison du travail indique quant à elle le cinéma et la télévision (domaine d’Uranus), mais avant tout le fait de se démarquer et d’être unique et avant-gardiste dans sa profession. Il a repensé les arts martiaux en développant ses propres techniques. Sa profession devait avoir un lien avec la communication, la diffusion (Uranus maitre de la maison 3). Le Sagittaire fait d’ailleurs de bon enseignants, d’excellents guides, ce que fut Bruce Lee qui avait sa propre école de Kung-Fu et avait développé son propre style. 

Pluton maitresse de sa maison des choses cachées dans sa maison de « la mort » et carré à sa Lune maitresse de cette dernière maison, indique bien ici le mystère ou plutôt le fantasme autour de son décès. Certes, la présence de mercure maitre de la maison 7 (les autres, amis ou ennemis) en maison 12 (domaine de ce qui est caché, inconscient) pourrait laisser penser, comme le suppose la rumeur populaire, à des ennemis cachées, politiques, mafieux… mais il semblerait qu’il soit décédé d’une rupture d’anévrisme. Toutefois, les ennemies existaient bel et bien du fait qu’il ait enseigné le Kung-Fu aux « étrangers » contre l’avis de sa communauté.

Au niveau karmique il est indiqué que Bruce LEE devait s’affirmer socialement et s’affranchir de sa famille, de son clan et de ses racines (ce qu’il a fait en s’affranchissant des règles et coutumes de sa communauté en osant enseigner le Kung-fu aux occidentaux), et ce dans le but d’apporter aux autres et non plus être seulement dans une affirmation de soi exclusivement personnelle et « guerrière ». Cela devait passer par quelque chose d’artistique et d’esthétique.  Il n’est pas étonnant non plus de constater qu’il avait déjà été un guerrier (et pas un gentil) dans de précédentes incarnations et qu’il ait déjà connu la « notoriété » ou des « honneurs ». Il était semble-t-il venu terminer sa précédente expérience dans cette vie : la maitrise d’une technique et la reconnaissance sociale.

Voilà, pour ce bref portrait. Il y aurait bien entendu beaucoup d’autres choses à dire… Mais personnellement, ce rapide regard sur son thème suffit à combler ma curiosité d’astrologue.

 

Illustration: image site  astrotheme.fr

Publicités