Léo FERRÉ était Vierge ascendant CAPRICORNE.

Avec Léo FERRÉ, c’est d’abord son ascendant Capricorne qui nous frappe : son regard noir, son apparence sévère, austère et distante… qui est accentué par la discrétion et la réserve de la Vierge. 

La Vierge est en effet simple et humble. Léo FERRÉ, une fois le succès installé, s’est effacé de la vie mondaine et a fini sa vie au fin fond de la Toscane (1).

Cet ascendant qui signe aussi son ambition, une ambition artistique en ce qui le concerne.

Mais son thème comporte de nombreuses planètes dans le signe du Cancer, signe de la poésie, de l’imaginaire et de l’onirisme. Un signe extrêmement sensible, mélancolique et nostalgique. Son attrait pour la poésie et l’écriture, sa grande sensibilité se lit donc au travers de la présence dans ce signe de sa Lune ( son monde intime et émotionnel ) et de sa Vénus ( l’expression artistique ). Ces deux planètes étaient situées sur le même degré, fusionnant ainsi pour accentuer une prédominance des sentiments.

Le Cancer, lorsqu’il est bien valorisé dans un thème favorise un lien avec la foule, le public, et la popularité qui peut s’ensuivre.

Toutefois la poésie de Léo FERRÉ est fortement marquée, dans sa forme, par la Vierge. Elle est érudite, technique et ciselée, parfois même compliquée à décrypter :

 

Et je voyais ce qu’on pressent

Quand on pressent l’entrevoyure

Entre les persiennes du sang

Et que les globules figurent

Une mathématique bleue,

Dans cette mer jamais étale

D’où me remonte peu à peu

Cette mémoire des étoiles…

« La mémoire et la mer »

 

Il faut dire que son Mercure ( le mental, l’intelligence, l’expression et la communication ) est également dans ce signe de la Vierge. C’est un Mercure analytique, précis, qui dissèque et va au fond de son sujet, au risque de s’y perdre. Il procure une intelligence fine et perçante qui ne manque aucun détail.

On peut également lire dans cette signature sa passion pour l’imprimerie.

Mais souvent ses mots sont crus et provocateurs, avec des thématiques plutoniennes (  la mort, la sexualité ), du fait de l’importance de la planète Pluton dans son thème (2). Elle lui permettait de percevoir les tréfonds de l’âme humaine et de pointer du doigt ce que l’humanité se cache à elle-même. Son Soleil se situait en maison 8 ( la mort, la sexualité, l’argent, le pouvoir ), maison plutonienne qui rend lucide, perspicace et capable de voir au delà des apparences et des faux-semblants. 

C’est donc une poésie également plutonienne dans le fond qui vous bouscule et vous prend aux tripes.

La solitude, Avec le temps et Vingt ans, entre autres, sont des chansons aux thèmes capricorniens : le temps qui passe, la solitude, le vieillissement…

Léo FERRÉ a également chanté l’amour, porté en cela par le sentimentalisme de sa Lune et de sa Vénus en Cancer.

Son attrait pour l’anarchisme est quant à lui signé par la planète Uranus ( marginalité, anti conventionnel) (3) et, comme nous l’avons vu, par Pluton.

La planète Mars ( affirmation de soi, action, agressivité ) reliée à Uranus ( l’originalité, la nouveauté, l’avant-gardisme ) lui a donné la capacité de se remettre en question, de se renouveler, d’être libre dans sa créativité et de se positionner à contre-courant du conformisme ambiant. Il a d’ailleurs fini par produire lui-même ses disques. 

Il était pourtant respectueux et nourri des œuvres classiques du fait de sa Lune et de sa Vénus en Cancer (l es racines, l’héritage du passé ), mais également son côté Capricorne ( respect de la tradition ). Il a mis en musique et rendu plus accessible à un large public les poèmes de BAUDELAIRE, RIMBAUD, VERLAINE, APPOLINAIRE. Il a aussi dirigé des orchestres symphoniques (son côté Vierge) autour de ses compositions.

Mais il y aurait tant à dire sur ce mélange de classicisme et de modernité, sur la richesse  et l’érudition d’un tel artiste…  Ce qui n’est pas l’objet de cet article, ni dans mes compétences…

Son engagement artistique et esthétique est signifié par l’influence de la Balance sur sa destinée sociale, des quatre planètes en maison 7, de l’importance de Vénus ( l’art, la beauté et l’esthétisme ) dans son thème mais aussi de Mars en Balance ( on agit en vue du beau et de la justice… ). Un Mars qui en se positionnant sur son milieu du ciel signe aussi une destinée de luttes et de combats…

La planète Jupiter colorant son Soleil de ses caractéristiques expansives l’a rendu plus extraverti, épicurien (en taureau) et « comédien », venant contrebalancer son signe solaire et son ascendant, tous deux dans des signes introvertis et effacés. Elle a pu lui apporter sa protection par des rencontres, des opportunités et parfois de la chance et la possibilité de se réaliser personnellement et socialement.

Mars touchant d’un aspect tendu ses planètes émotionnelles, sa Lune et sa Vénus, le rendait colérique et impulsif. Cet aspect indique qu’il a dû subir et se plier à une autorité, ce qui explique son rejet plus tard de celle-ci par son adhésion aux valeurs anarchistes.

Son Saturne ( les peurs, les blocages, l’autorité, les règles et les conventions ) en Cancer, conjoint à ses planètes affectives (Lune et Vénus) montre une enfance et un milieu familial austère et froid, bien qu’aisé ( Jupiter en maison 4 ), ainsi qu’une carence affective. Il  disait avoir vécu ses huit années de pensionnat comme des années de bagne.

Enfin, d’un point de vue karmique, on peut résumer sommairement en disant qu’il devait se réaliser socialement par une affirmation personnelle dans le domaine artistique, avec les valeurs cancers décrites plus haut.

ET… BASTA!

 

 

Comme à mon habitude ce portrait ne se veut pas exhaustif, déjà par respect pour l’intimité de l’artiste, mais aussi parce que je ne connais pas sa vie dans le détail et enfin pour ne pas rendre ce texte trop indigeste pour le lecteur. 

 

(1) Mars maitre de 4 (foyer) en 9 (étranger) et Jupiter (étranger) en 4 (foyer).

(2) angulaire en maison 7 (les autres), sextile au Soleil et conjointe à sa Lune.

(3) en Verseau, trigone à Mars et quinconce à sa Vénus-Lune.

 

Publicités