Une nouvelle fois je ne suis pas très fier de mon titre. Il est vrai qu’en tant que Verseau, je manque d’objectivité avec ce signe. Mais je vais, comme je l’ai fait avec le Scorpion ( autre signe aux antipodes du mien, le Verseau. Pourquoi le scorpion est-il aussi méchant? ), relever ce défi d’honnêteté intellectuelle, en évitant par exemple l’humour lourdingue autour des vaches qui, l’œil vide, regardent passer les trains en broutant, tout ça, tout ça… d’autant que ce n’est pas drôle… non, vraiment pas drôle… non…

Et si loin de la vérité… oh, oui, si loin…

Je le répète au fil de ces articles autour des signes astrologiques, il n’y a pas de bons ni de mauvais signes, chacun à sa raison d’être dans le zodiaque et possède l’énergie et les caractéristiques nécessaires à sa mission.

La planète maitresse du signe du Taureau est Vénus, la sensuelle déesse de l’amour, de la beauté et des plaisirs… Et les natifs du Taureau sont à l’image de sa planète. 

Le Taureau est un signe de l’élément terre : matérialiste et réaliste. La Terre est avant tout notre mère nourricière qui nous porte et tout comme elle le Taureau est un signe fécond et nourricier. Demandez à un Taureau de vous préparer un plat et vous comprendrez… 

Durant le déplacement du soleil dans ce signe, végétaux et êtres humains bourgeonnent, profitant des températures propices à la croissance. C’est la période où l’on sème pour récolter plus tard, en Vierge par exemple, autre signe de terre. C’est donc pour les travailleurs de la Terre une période de labeur importante et qui engage l’avenir et la sécurité alimentaire et matérielle si essentielles au Taureau.

Ce rapport à la terre du Taureau est essentiel à connaître pour comprendre ce signe. Le Taureau c’est l’ancrage à la matière et au temps. C’est le signe de l’enracinement, de la fusion avec l’environnement et la nature dont nous faisons partie. Voilà le rôle du Taureau dans le zodiaque, nous faire prendre conscience que nous sommes incarnés sur cette planète et devons profiter de ses bienfaits, ici et maintenant, avec notre corps.

Ce signe est donc proche de la nature ( Nicolas HULOT ). Elle le régénère, lui procure un sentiment de paix et de reliance.

Le Taureau est un sensitif, un charnel. Il a besoin de goûter la vie au travers de ses sens. Il lui faut du concret, du solide sur lequel s’appuyer pour se sentir exister et en sécurité. Cela passe par la jouissance dans la matière. C’est l’expérience existentielle de ce signe.

Cette quête de la sécurité se vit pour le Taureau par le biais de la possession, allant de la simple acquisition de biens matériels à la quête de la « richesse ».  

Le natif du Taureau est un épicurien ( Jacques DUTRONC, RENAUD ascendant (asc) Poissons ), qui sait profiter de la vie et savourer cette sensation physique d’exister. La nourriture, cette énergie concrète et matérielle qui le fait se sentir vivant et relié à la terre est l’une des félicités du Taureau ; la gastronomie, le ravissement des papilles… Une bonne terrine du terroir, un bon vin suffisent à son bonheur. Une soirée entre amis autour d’un barbecue et il se dit qu’après ça, il peut mourir tranquille, qu’il aura bien profité… Certes, le Taureau n’est pas le seul à kiffer les barbecues et la bonne bouffe, mais il est le seul à qui cela procure un orgasme, voire même parfois une extase mystique…  Car l’essence du Taureau est là : profiter pleinement et voluptueusement de  l’incarnation.

L’un des mots-clefs du taureau est le mot stabilité, une stabilité qui passe souvent par cette routine qui ancre à la vie. Une vie calme, structurée avec des repères connus et sécurisants et des petits plaisirs simples et renouvelés. 

Le natif du taureau n’est à l’image de l’animal dans l’arène que lorsqu’on le chauffe de trop et qu’on finit par le trouver après l’avoir beaucoup cherché. C’est plutôt exceptionnel. Non, le Taureau est d’une nature plutôt placide, tranquille ( son expression favorite est d’ailleurs : On est pas bien là, tranquille ? ).

Alors, bien sûr, il lui est reproché de trop profiter… des plaisirs de la vie, du temps qui coule entre ses doigts de pieds, mais aussi d’être un peu lent. Il lui faut effectivement un temps pour se mettre en branle. Déjà parce qu’il savoure ces sensations qui le traversent continuellement, mais également parce qu’il lui faut ruminer, préparer son plan d’action. Ensuite il se cale sur des rails ( ce n’est toujours pas une lourde insinuation concernant un soi-disant amour des trains… ) et il va certes lentement mais sûrement vers son objectif. Et là rien ne l’arrêtera, il ira jusqu’au bout.

Le Taureau est en effet un signe déterminé, inébranlable et constant qui trace son sillon ( 🙂 )  dans la vie, bien droit, sans se poser trop de questions, avec parfois des œillères pour ne pas être déconcentré de sa tâche.

De fait, il peut avoir du mal à se remettre en question. Il est effectivement des Taureaux avec des idées bien arrêtées, rigides sur leurs croyances et leurs opinions, ce qui peut nuire à leur évolution. Adolf HITLER, Saddam HUSSEIN et Jean-Marie LEPEN (asc) sont des exemples extrêmes ( entre autres caractéristiques astrales ) de l’obstination bornée et fermée des Taureaux.

Le changement peut être en effet difficile à vivre pour un Taureau. La permanence des choses, les repères constants qui lui permettent de s’identifier à quelque chose, on l’a vu, de stable, comme l’immuabilité des saisons, le rassurent. Les traditions, la sagesse populaire, les dictons des almanachs sont les socles intellectuels du bon Taureau bien campé dans ses bottes en caoutchouc. ( J’ai conscience d’y être allé un peu fort là… )

Je ne peux m’empêcher de penser à l’acteur Jean GABIN qui pour moi incarne bien (avec 4 planètes dans ce signe) ce type de Taureau bien ancré. La force tranquille dans un corps puissant. 

La part sombre du Taureau est la jouissance de la matière comme finalité, la quête des plaisirs stériles, la satisfaction immédiate des sens et l’enfermement dans des habitudes annihilantes ne permettant pas le renouvellement de la vie et la créativité pourtant propre à ce signe. Il s’entoure alors lui même d’une clôture qui limite son espace…

Il n’est bien entendu pas besoin d’être Taureau pour s’engluer dans l’horizontalité de la croix, seulement, le Taureau plus que tout autre doit faire l’expérience de la matière, pour ensuite la sublimer et pouvoir en comprendre la valeur spirituelle. Voir le corps comme le calice de l’âme par exemple et non plus comme un simple outil de jouissance.

On l’aura compris, le Taureau doit aussi faire attention aux abus et à la surconsommation. 

Toujours pour les mêmes raisons, le Taureau aime son confort. Il sait profiter et retirer du plaisir des choses simples… d’une sieste, d’une séance de marouflage en amoureux, d’un pur moment de jardinage, d’une partie de foot entre potes (à condition bien sûr qu’il y ait une bonne bière à l’issue du match, du jardinage, du marouflage ou de la sieste )… tranquille quoi… 

Le natif du Taureau est honnête, sincère et vrai. Son amitié est indéfectible, solide et fiable. Il se donne entièrement. Mais ne le décevez pas car il a la rancune tenace ! Là encore, il rumine longuement…  

Il possède une sagesse pleine de bon sens qui en fait un bon conseiller. C’est un natif du Taureau qui a inventé les expressions : Jamais deux sans trois et Les chiens ne font pas des chats… 

Son caractère est aimable, constant et prévisible aussi, car il est immuable. Son calme en toute circonstance est rassurant. Il est doué pour apaiser les conflits. Le Taureau est convivial et sympathique. C’est un bon vivant, un fêtard qui sait partager ses plaisirs. Mais comme il est endurant et il faut pouvoir le suivre dans ses excès…

Son intelligence est elle aussi concrète. L’abstraction le met dans un état de grande stupéfaction. Le Taureau ne se perd pas en divagations mais s’appuie sur des faits et sur son expérience. Ses idées restent au niveau des nécessités et contraintes terrestres. Il ne croit que ce qu’il voit. Il est pragmatique. Et s’il adhère à des croyances spirituelles, sa pratique de celle-ci doit passer par les sens…

Dans l’échange, c’est identique, il ne passe pas par quatre chemins pour vous dire ce qu’il pense :  Un chien, un chat, un train, ça je connais… Mais toi, je te connais pas, tu ne m’inspires pas confiance…

Le dialogue peut être difficile parfois avec un Taureau du fait de sa difficulté à se remettre en question et d’accepter ce qui se vit en dehors de son périmètre existentiel. Du genre : 

C’est comme ça et c’est pas autrement… Mon père faisait comme ça, son père faisait comme ça, le père de son père…  

Des fois il se fait Jean-Marie BIGARD, Michel LEEB ou DIEUDONNE lorsqu’il veut faire rire… gras… mais aussi Pierre DESPROGES, Florence FORESTI (asc), Pierre PALMADE (asc) ou COLUCHE (asc). 

De part sa planète Vénus, le Taureau a la fibre artistique. Son art est aussi concret et fait appel aux sens… c’est la sculpture, la peinture et autre travail sur les formes, la matière (Salvator DALI, MIRO, Jean-Paul GAULTIER). En littérature, Jean GIONO (asc), qui a si magnifiquement dépeint la nature et le monde paysan, est un bel exemple de l’écrivain du type Taureau. C‘est également le chant ( la gorge est la partie de l’anatomie reliée à ce signe) : ADELE, BONO, Ella FITZGERALD, Robert SMITH, ZAZ, George BRASSENS, LOUANE.

La musique a une place importante dans la vie de ce signe. Elle vibre concrètement en lui… 

Le Taureau, je l’ai dit, est un sensuel qui a besoin de contact charnel. Il manifeste son affection par des gestes tendres et des caresses. C’est un partenaire à l’écoute du plaisir de l’autre… mais qui parfois peut être trop gourmand. Désolé de devoir citer comme exemple Dominique STRAUSS-KAHN et Rocco SIFFREDI…

Il est charmant, prévenant, généreux et attentionné. Il fera tout ce qui lui est possible pour assurer le bien-être et la sécurité de ses proches.

Lorsqu’il choisit un partenaire, c’est pour la vie. Un partenaire qui  par contre, peut devenir une possession parmi ses autres… et alors la jalousie peut s’installer (ici: points de suspension lourds de sens mais sans être trop insistants afin de ne vexer personne).

Vénus, sa planète maitresse, est la déesse de la beauté. Elle maitrise les signes du Taureau et de la Balance, mais la beauté Taureau est différente de celle de la Balance. Cette dernière est esthétique, délicate, harmonieuse et frôle la perfection. C’est le mannequin qui défile ou s’affiche sur les couvertures glaciales des magasines. La beauté du Taureau est plus sensuelle, elle éveille le désir et la gourmandise chez l’autre. Elle est très attirante, fait perdre la tête… Une beauté simple, sans fard, naturelle…

Je ne prendrais pas l’exemple de Leaticia CASTA qui brouille les pistes en étant Taureau ascendant Balance, mais je citerais pour illustrer le charme Taureau: George CLOONEY, Uma THURMAN, Megan FOX, Robert PATTINSON, David BECKHAM, Penelope CRUZ et Jeanne MOREAU (asc).

La destinée du Taureau est stable. C’est une voie qu’il trace au jour le jour, toujours lentement mais surement, avec à la clef une récolte assurée et pérenne (ELISABETH II d’Angleterre, Jean-Paul II) Pas de prise de risque, mais de la détermination, du pragmatisme, de la prévoyance pour atteindre ses objectifs.

Il peut aussi bâtir des empires : George LUCAS, Mark ZUCKERGERG (asc Vierge).

Le Taureau est un signe dit fixe en astrologie, c’est à dire qu’il concrétise, développe et surtout matérialise ce qui a été amorcé avec le précédent signe, à savoir les nombreux projets du Bélier. Sa capacité de travail est grande. Il est endurant et surmonte les obstacles avec patience, ou fureur lorsqu’il se fait Taureau combattant. Sérieux et constant dans l’effort, il ne fait rien de trop ni d’inutile.

Alors si l’on peut éviter de trop bousculer ses habitudes… C’est d’ailleurs son point faible, cette difficulté à se remettre en question et à affronter les imprévus. Ainsi que son obstination bien entendu. Ce sont les causes principales de ses déboires dans la vie.

On retrouve le Taureau dans toutes les activités en rapports avec la nature ( agriculture, éleveur, fleuriste… ), relatives aux possessions, aux richesses ( secteur bancaire, conseiller financier, bijoutier… ), au patrimoine, à l’immobilier et à la construction… Les activités qui relèvent des sens comme les métiers de la bouche, du bien-être ( massage )… ou bien encore les métiers autour du son et de la musique…

Les Taureaux donnent de bons sportifs du fait de leur endurance et leur opiniâtreté : Yannick NOAH, André AGASSI, Tony PARKER, Marie-josé PEREC, Zinedine ZIDANE (asc), David DOUILLET (asc).

Et c’est grâce à toutes ses qualités énumérées dans cet article qu’il accédera à ses buts ultimes : la sécurité matérielle et une vie qui s’écoule tel un long fleuve tranquille…

Mais je réalise tout d’un coup et m’interroge… Ai-je bien argumenté l’assertion énoncée dans le titre ?

 

C’était une description non exhaustive et générale du signe des Taureaux. Il y aurait tant à dire sur chaque signe… Elle vaut également pour les ascendants Taureaux et autres personnes ayant ce signe de valorisé dans leurs thèmes.

 

Illustration: « Labour d’automne » de Edward Henry POTTHAST

 

Publicités